Vous décrivez tout de même une jeunesse sacrifiée au sport…

Publié le par Citoyen du Laniakea

http://www.lemonde.fr/judo/article/2017/11/19/teddy-riner-mon-corps-est-use-j-ai-sept-ans-a-tenir_5217142_1556020.html

Vous décrivez tout de même une jeunesse sacrifiée au sport…

"C’est la seule chose que je regrette, dans tout ce que j’ai vécu. Au collège, il y a les petites amourettes. On se voit après les cours, on traîne ensemble, on va au café, on fait des boums, on va en boîte… J’aurais voulu connaître ça, l’adolescence. J’y pense quand je regarde les gamins dans la rue. Mais sur le coup, je ne l’ai pas vécu comme un sacrifice. Et c’est une chance d’avoir voyagé, d’avoir eu cette vie particulière."

Publié dans sensualité, éducation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article