C'est rassurant de stigmatiser des marges quand le problème est le centre

Publié le par Citoyen du Laniakea

Je connais un groupe religieux... dont les premiers lieux saints sont la city de Londres et Wall Street à New York (d'autres se sont ajoutés depuis), les lieux de culte sont les hypermarchés avec des fêtes que sont les soldes, promotions, aussi les destinations tendances pour les vacances..., les grands prêtres sont des éditorialistes sur des grands médias (radio, télé...), les écritures saintes sont les auteurs sanctifiés dudit libéralisme économique, les images saintes sont les billets de banque, pièces de monnaies qui se numérisent pour suivre l'air du temps, les prières sont les publicités qui veulent nous faire croire que par l'achat et l'usage de tels biens et services, tu seras comme les comédiens dans la pub : souriant, riant, léger, heureux quoi. C'est le plus grand mensonge de la communauté des terriens dont nous faisons tous partie. Les dérives et absurdités ne concernent pas que des petit groupes marginaux : c'est rassurant mais faux, l'immense majorité de la population mondiale est aussi concernée. C'est une sorte de nouveau catholicisme (catholique signifie universel), un nouveau protestantisme tend depuis peu à le défier, c'est le culte de Gaia, la théologie écologique...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article