Verbatim. Medvedev appelle les citoyens européens à sanctionner leurs dirigeants

Publié le par Citoyen du Laniakea

Je n'ai aucune idée de l'état de l'opinion publique des pays européens sur le conflit Ukrainien. 
Je n'apprécie pas du tout le deux poids deux mesures entre ce conflit et l'invasion totalement illégale de l'Irak par les Etats-Unis, l'invasion à la légalité plus que douteuse de la Libye par la France et à l'origine de la déstabilisation du Mali, la situation des territoires occupés par Israël en Palestine, objet de nombreuses résolutions de l'ONU et qui n'aboutit pourtant pas à une défense armée des palestiniens par les Etats-Unis ou/et l'Europe (il y a plus de réfugiés palestiniens que de réfugiés ukrainiens). Je suis désolé pour les conflits que je n'évoque pas (la situation en Syrie m'apparaît moins lisible par exemple)
Les Etats-Unis ont-ils été mis au ban des nations, leur citoyens pressés de se désolidariser de leurs dirigeants, et leur élites, sportifs... exclus de différentes manifestations ? De même pour la France, pour Israël. 
Je n'ai pas observé cela. 
Pourquoi un tel acharnement contre les dirigeants de la Russie, ces citoyens, ses élites, sportifs... ? 
Si l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes est absolument condamnable, pourquoi cet aveuglement à ne voir dans le Russie actuelle qu'une incarnation du Mal (reprise de la réthorique de Georges W. Bush) ? N'ayons pas la mémoire courte ! Souvenons-nous que l'humiliation que l'Allemagne a subi en 1919 avec le traité de Versailles destiné à la briser, a mené là où on sait ! Si la modalité (invasion de l'Ukraine) ne peut être défendue, les motivations de la Russie à agir doivent être entendues. Ce serait un gage de paix durable. Quand je lis que Kiev veut reprendre la Crimée, quelle amnésie de l'histoire du XXème siècle et du début du XXIème ! 
La population de Crimée s'est exprimée ces 30 dernières années, écoutons ce qu'elle nous dit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article